Il ne fait aucun doute que ce jeune pianiste talentueux est une étoile montante s'élevant au sein de l'élite actuelle du piano.
Klavier Ruhr Festival

       
 

biographie

 

Nicolas Stavy est un musicien d’une sensibilité, d’une imagination, d’un lyrisme rare ! « Il impose un ton éminemment personnel, subjectif, dense et intimidant : une interprétation de l’extrême » (Concertonet)

Magnifique interprète du répertoire romantique : son disque Chopin gravé chez Paraty a été très chaleureusement salué par la presse « Nicolas Stavy possède un talent purement vocal, qui est la clé indispensable pour ouvrir la porte du cœur de Chopin » (Le Monde de la musique). Il est également un artiste reconnu dans le répertoire classique suite à la version rarissime pour piano des Sept dernières paroles du Christ de Haydn enregistré chez Mandala « … Nicolas Stavy montre là aussi une belle compréhension de l’univers du compositeur, digne de celles d’un Luisada ou Brendel. » (Diapason).

Ce musicien en perpétuelle soif de découverte se produit en musique de chambre avec des personnalités musicales telles que Patrick Messina, Tatjana Vassiljeva, Daniel Hope, Cédric Tiberghien, Tedi Papavrami, Françoise Masset, Karine Deshayes, le Quatuor Ébène, le Quatuor Psophos… Par ailleurs, il a joué avec grand succès dans la pièce Le pianiste de Wladyslaw Szpilman en alternance avec Mikhaïl Rudy aux cotés de Robin Renucci et participe également à des projets en compagnie de comédiens tels que Didier Sandre, Brigitte Fossey, François Castang, Eric-Emmanuel Schmitt.

Tant en France qu’à l’étranger, le public est très sensible au jeu de cet artiste qui « fait chanter le piano magnifiquement » (La lettre du Musicien). Nicolas Stavy se produit sur de prestigieuses scènes internationales telles que le Festival de la Roque d’Anthéron, Festivals Chopin à Nohant et à Bagatelle, Festival Liszt en Provence, Festival de l’Orangerie de Sceaux, Piano(s) Festival à Lille, Festival Berlioz, Festival International de Musique de Wissembourg, Musée d’Orsay, Salle Cortot, Théâtre des Bouffes du Nord de Paris, Opéra de Vichy, EuroArt Praha Festival, Festival « Fex » de Grenade, Klavier Ruhr Festival, New Ross Festival, Festival Horrues, Casals Hall de Tokyo, Athenaeum de Bucarest, Victoria Hall de Genève, Hong-Kong Academy for Performing Arts, 92nd Street Y of New York...  Et en soliste avec de grandes formations telles que l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre Symphonique de l’Utah à Salt Lake City, l’Orchestre Sinfonietta de Lausanne, l'Orchestre Philharmonique de Bucarest, l’Orchestre Philharmonique de Belgorod…

Formé auprès de Gérard Frémy et de Christian Ivaldi au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il a reçu les Premiers Prix de Piano et de Musique de Chambre, il s’est perfectionné auprès de Dominique Merlet au Conservatoire de Genève où un 1er Prix avec distinction lui a été décerné ainsi qu’avec le maître György Sebök lors de master-classes. Nicolas Stavy qui a profité des conseils d’Alfred Brendel est lauréat de plusieurs concours internationaux : Prix Spécial de la Société Chopin de Genève, au Concours Chopin à Varsovie en 2000, Deuxième Prix au Concours International de Genève en 2001, Quatrième Prix au Concours Gina Bachauer aux États-Unis en 2002, Deuxième Prix du Young Concert Artists de New York en 2003… 

Ses deux derniers disques parus chez Hortus consacrés à Brahms et à Liszt ont été salués par **** Classica et tous deux par FFFF Télérama.
En 2015 sortiront deux nouveaux disques : en janvier sous le label Hortus, les concertos pour main gauche de Britten et de Korngold avec l’orchestre national de Lille dirigé par Paul Polivnick. Les sonates n°7 et 8 de Boris Tishchenko viennent de sortir sous le label Bis.